Convention de RAMSAR

La Convention sur les zones humides d’importance internationale (Ramsar, Iran, 1971), appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Adopté en 1971, elle entra en vigueur en 1975 au niveau international et le 1er octobre 1986 en France.

La Convention de Ramsar a donné une définition de ce qu'on appelle une zone humide : "(...) les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d'eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l'eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d'eau marine dont la profondeur à marée basse n'excède pas six mètres."
D’après la circulaire du 24 décembre 2009 relative à la mise en œuvre, la désignation de sites au titre de cette Convention constitue un label international qui récompense et valorise les actions de gestion durable de ces zones et encourage ceux qui les mettent en œuvre à les poursuivre. Le choix des zones est effectué sur la base de différents critères :
•    présence d’espèces rares ou en danger,
•    présence d’espèces en nombre significatif à l’échelle mondiale (notamment les oiseaux d’eau),
•    rôle joué par les zones humides dans le maintien d’activités économiques durables.

En mars 2009, plus de 1830 zones humides, couvrant ensemble une superficie de plus de 170 millions d'hectares, étaient inscrites sur la Liste de Ramsar dont 36 zones humides d’importance internationale (Métropole et Outre-mer) d’une superficie de 3 314 275 ha en France.

Enfin, chaque année, depuis le 2 février 1997, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l'occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.