Plan d'eau

Cette catégorie comprend les étangs, les bassins ornementaux et de loisirs et les carrières en eau.

Les étangs se caractérisent par une faible profondeur d’eau (généralement moins de 2 m) qui évite une stratification des couches d’eau en fonction de la température et de la pénétration de la lumière et qui favorise le développement de la végétation tant aquatique (hydrophytes : lentilles, algues, nénuphars, potamots,…) qu’amphibie (hélophytes : roseaux=phragmites, massettes, laîches,…).

Les zones ou régions d’étangs concentrent des dizaines d’étangs en un complexe interactif et cohérent entre les plans d’eau et les milieux environnants : marais, prairies, landes, bois, champs,… Dans la majorité des cas, ces étangs ont été créés entre le XIIème et le XVème siècle pour fournir des protéines : les poissons mais aussi permettre le fonctionnement des moulins,... Ainsi, la pisciculture et des sols imperméables sont à l’origine de ces étangs dont l’alimentation est assurée par les eaux de surface : ruisseaux, fossés, dérivations de cours d’eau, précipitations,… favorisant un niveau d’eau relativement stable (hors vidanges). Le patrimoine naturel y est irremplaçable.

La préservation et le développement durable de ces zones humides relèvent d’enjeux liés à la rentabilité économique de la gestion de l’espace et de ses ressources : pisciculture, déprise de l’agriculture de proximité, activités de loisirs.

Source image : Olivier Scher

Retour à la carte