Prairie humide

Les prairies humides se développent sur les terrasses alluviales humides, à proximité de cours d’eau lents, ou à l’occasion de replats détrempés parfois parcourus par des ruisseaux.

Elles sont constituées de formations végétales denses, de hauteur moyenne (molinaie, prairie à Populage des marais) à assez haute (prairie reine des prés) qui peuvent atteindre 1,50 m. Cette végétation est dominée par des graminées sociales ou des dicotylédones coloniales avec de nombreuses espèces d’assez grande taille comme les laîches (Carex) ou les joncs. Les prairies les plus humides sont souvent les plus intéressantes pour la faune et pour la flore.

Elles présentent une diversité floristique et entomologique exceptionnelle : orchidées épipactis des marais et orchis des marais, gentiane pneumonanthe, gratiole officinale ou la grande pimprenelle, oiseaux paludicoles comme la fauvette aquatique et le gorge-bleue.

Source image : Carole Herscovici

Retour à la carte